Guide des aides aux enfants handicapés

une publication au service des familles et des associations

Le Guide des aides aux enfants handicapés revient en librairie. Ce format de poche, édité depuis 2015 par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, en collaboration avec La Documentation française, est destiné aux parents et aux associations d’enfants handicapés. Zoom sur les nouveautés de cette deuxième édition.

JPEG - 102.7 ko

« Quelles sont les aides pour adapter le logement ? », « Comment se passe la scolarisation de l’enfant handicapé ? », « Quelles structures peuvent aider les familles ? » : autant de questions auxquelles répond le Guide des aides aux enfants handicapés, issu de la collection Aides en poche.

Lancée en 2015, cette collection, conçue pour être « pratique sans jargon administratif », rassemble, en un seul et même volume, toutes les informations sur les aides et dispositifs, dont le lecteur a besoin. « Notre objectif est de répondre à des questions paraissant évidentes mais qui ne le sont pas forcément lorsque des personnes se retrouvent dans cette situation. Le lecteur est ainsi orienté vers des aides concrètes et accessibles. C’est une mission de service public répondant à une vraie demande. Il y avait un manque sur le marché du livre », explique le ministère chargé des Affaires sociales, auteur et éditeur de cet ouvrage.

Cette édition 2017 rend compte des revalorisations des montants des différentes allocations et prestations et décortique les nouveaux dispositifs.

Une vie quotidienne facilitée

Parmi les nouveautés, un focus est fait sur la carte mobilité inclusion (CMI) mise en place le 1er janvier 2017, à la suite de la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique. Ce dispositif plus sécurisé simplifie les démarches en se substituant aux trois cartes (de stationnement, de priorité et d’invalidité) qu’avaient les personnes handicapées. Ce système est également « destiné à faciliter la vie quotidienne des personnes handicapées et des personnes âgées en perte d’autonomie. Sa délivrance est gratuite et procure des avantages à son titulaire et à ses proches », comme l’explique le guide.

Autre mesure nouvelle mise en lumière dans cette édition : les salarié.e.s peuvent bénéficier d’un congé supplémentaire de deux jours lors de la survenue d’un handicap chez leur enfant. Cette mesure s’applique depuis le 10 août 2016, date de l’entrée en vigueur de la loi « Travail », relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels. Ce congé supplémentaire n’entraîne pas de baisse de salaire. Et sa durée peut être augmentée dans le cadre d’un accord collectif.

Une scolarisation plus accessible

A la rentrée 2015, 350 300 enfants ou adolescents en situation de handicap étaient scolarisés : près de 80 % en milieu ordinaire, et les 20 % restants dans des établissements hospitaliers ou médico-sociaux, selon l’Insee. Ce nombre a augmenté de 6,1 % par rapport à 2014.
Pour répondre aux attentes des familles, la dernière partie du guide est consacrée aux aides pour scolariser les enfants handicapés. En effet, ces derniers, comme tous les autres enfants, ont le droit de s’inscrire dans leur établissement de référence, c’est-à-dire dans leur école, collège ou lycée de leur secteur.
Pour ces enfants, il existait déjà, par le passé, des aménagements ou des adaptations pour compenser le handicap ou rendre l’école accessible. Désormais, les classes appelées Ulis (unités localisées pour l’inclusion scolaire), jusque-là réservées aux collèges et lycées, se généralisent aux écoles maternelles et primaires et remplacent les classes d’inclusion scolaire (Clis). Limitées à 12 élèves, ces classes sont implantées dans des établissements classiques.


Infos pratiques
Le Guide des aides aux enfants handicapés – deuxième édition, est en vente depuis le 8 mars 2017.
Il est disponible dans toutes les librairies et sur le site de la Documentation française.

Guide des aides aux enfants handicapés, 96 pages, 6 €.