Les médecins peuvent désormais prescrire une activité physique aux personnes en ALD

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, annoncent la mise en place du « sport sur ordonnance ».

La loi de modernisation de notre système de santé introduit la possibilité, pour les médecins généralistes, de prescrire une activité physique aux personnes souffrant d’une affection de longue durée (ALD). Cette mesure concerne 10 à 11 millions de Français atteints par exemple de diabète, de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de cancer.

La prescription de l’activité physique sera faite sur un formulaire spécifique et s’adaptera à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical des patients en ALD. Elle pourra être dispensée par les professionnels de santé (masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes et psychomotriciens), les enseignants en activité physique adaptée ou encore les éducateurs sportifs.

Ce décret sera, très prochainement, complété d’une instruction aux Agences régionales de santé (ARS) et aux Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) pour faciliter la mise en œuvre et l’accessibilité du dispositif dans les territoires.

Pour en savoir plus :

- Décret n° 2016-1990 du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée
- Retrouvez le dossier « Activité physique et santé » sur le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé