Lancement des travaux de modernisation de l’examen classant national (ECN)

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Geneviève Fioraso,
ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, lancent les travaux de
modernisation de l’Examen classant national (ECN).

L’ECN est une épreuve qui marque la fin du 2 e cycle des études médicales. Le rang de classement obtenu par l’étudiant conditionne le choix de la spécialité médicale ou chirurgicale qu’il effectuera pendant son internat et donc celle exercée une fois praticien.

Cet examen, organisé à l’échelle de 7 inter-régions, accueille chaque année 7500 étudiants et fait l’objet d’une double correction anonyme par des professeurs des universités praticiens hospitaliers tirés au sort. C’est une organisation complexe, exposée à des incidents techniques pouvant conduire à des discussions administratives et à une remise en cause de la validité des épreuves.

L’ensemble des acteurs de la santé, les étudiants et les enseignants, ont fait le constat d’une nécessaire évolution de l’organisation des épreuves de l’ECN tant sur le plan pédagogique que logistique. Après plusieurs mois de réflexion, l’informatisation des épreuves de l’ECN a été retenue comme la piste permettant la simplification de l’organisation des épreuves et de leur correction.

Sur cette base, Marisol Touraine et Geneviève Fioraso ont confié à un groupe de travail, réuni autour de la commission pédagogique nationale des études en santé, le centre national de gestion, la conférence des doyens de médecine et l’association nationale des étudiants en médecine de France, la mission de :
- Fixer les modalités pratiques de l’informatisation des épreuves et de leur correction
- Faire des propositions sur les modalités générales de l’organisation de l’examen classant national
- Définir les modalités de mise en place dans les universités de ces nouvelles modalités pédagogiques
- Définir les évolutions docimologiques nécessaires à cette modernisation.

Les conclusions de ce groupe de travail permettront la mise en place des nouvelles modalités de l’ECN pour les épreuves organisées en 2016.