Moi(s) sans tabac - Un défi collectif pour arrêter de fumer

Moi(s) sans tabac : 5 fois plus de chance d’arrêter de fumer.

Moi(s) sans tabac : une opération inédite en France.


Spot de la campagne "Moi(s) sans tabac" by affairessociales-et-sante

Organisée par Santé publique France et le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, en partenariat avec l’Assurance Maladie, Moi(s) sans tabac est une campagne nationale d’aide à l’arrêt du tabac inédite en France, misant sur un élan collectif. Elle incite les fumeurs à arrêter tous ensemble pendant 30 jours, au mois de novembre.

L’opération s’inspire de « Stoptober », une campagne d’aide à l’arrêt du tabac, mise en place chaque octobre par Public Health England depuis 2012, et qui a permis, dès la première année, d’augmenter les tentatives d’arrêt du tabac de 50% en octobre.

Il s’agit, pour les fumeurs, de relever ensemble le défi d’un mois sans tabac, en bénéficiant du soutien et des encouragements indispensables au maintien de leur motivation.

Un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement, car après 30 jours d’abstinence, la dépendance est bien moins forte et les symptômes de manque (nervosité, irritabilité) sont moins présents.

De nombreuses actions de communication et de prévention de proximité, organisées par Santé publique France et ses partenaires, seront menées en amont et pendant l’événement pour sensibiliser et soutenir les participants sur tout le territoire.


Plus belle la vie soutient la campagne "Moi(s… by affairessociales-et-sante


Plus belle la vie soutient la campagne "Moi(s… by affairessociales-et-sante

Cette première édition de Moi(s) sans tabac fera l’objet d’une double évaluation qui permettra d’en connaître l’impact et d’identifier les pistes d’amélioration pour les prochaines éditions. La première consistera à évaluer la mémorisation, la perception de l’opération par les bénéficiaires et les professionnels de santé, la participation à l’événement et le recours aux aides proposées par Tabac info service, afin d’ajuster la mise en œuvre du dispositif, faciliter l’adhésion et augmenter la participation des publics visés. La seconde permettra de mesurer son efficacité à l’aide notamment du Baromètre santé 2017 et la mise en relation des tentatives d’arrêt au dernier trimestre 2016 avec l’exposition et la participation au dispositif.

pdf Télécharger le dossier de presse au format PDF Téléchargement (485.2 ko)