Historique du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale

Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale

La conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, organisée les 10 et 11 décembre 2012, a constitué le point d’orgue d’un travail de concertation inédit avec l’ensemble des acteurs des politiques de solidarité :

  • les services de l’État ;
  • les collectivités territoriales ;
  • les associations ;
  • les partenaires sociaux ;
  • les chercheurs et experts ;
  • ainsi que les personnes en situation de pauvreté elles-mêmes.

En amont de cette conférence nationale, des groupes de travail thématiques ont été mis en place et se sont réunis tout au long des mois d’octobre et novembre. A l’issue de ces rencontres, sept rapports ont été remis au gouvernement et ont pu contribuer à l’élaboration du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

Documents de référence de 2012 :

Rapports des sept ateliers :

pdf Atelier 1 _ le rapport Téléchargement (574.1 ko)
pdf Atelier 2 _ le rapport Téléchargement (706.2 ko)
pdf Atelier 3 _ le rapport Téléchargement (642.4 ko)
pdf atelier 4 _ le rapport Téléchargement (667.3 ko)
pdf Atelier 5 _ le rapport Téléchargement (646.8 ko)
pdf Atelier 6 _ le rapport Téléchargement (2.4 Mo)
pdf Atelier 7 _ le rapport Téléchargement (425.4 ko)

Information sur l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES)
Le décret 2013-1323 du 27 décembre 2013, modifie la composition de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES).
L’évolution des thématiques d’observation de la pauvreté et de l’exclusion sociale et la recherche d’une meilleure articulation entre l’observation des phénomènes de pauvreté et d’exclusion sociale et la décision politique conduisent à procéder à un élargissement de la composition de l’ONPES : au titre des membres de droit, sont ajoutés le directeur général de la cohésion sociale au ministère chargé des affaires sociales et le directeur de l’évaluation, de la prospective et de la performance au ministère chargé de l’éducation. En conséquence, le nombre des membres des deux autres collèges est également porté de sept à neuf.