Jeux Olympiques de Rio 2016 : rappel des recommandations pour se protéger contre le virus Zika

Les Jeux Olympiques d’été auront lieu du 5 au 21 août 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil. Le virus Zika circule actuellement dans ce pays. Alors que de nombreuses personnes s’apprêtent à partir pour participer ou assister aux épreuves des Jeux Olympiques, la Direction générale de la santé rappelle les recommandations pour se protéger et protéger son entourage d’une éventuelle contamination par ce virus.

Pour rappel,les autorités sanitaires ont émis des recommandations spécifiques pour les femmes enceintes, en raison du risque de microcéphalie qu’une contamination fait courir aux nouveau-nés.

Les modes de contamination

Le Zika se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique du genre « Aedes » (aussi appelé « moustique tigre »). Ce moustique pique surtout pendant la journée, particulièrement en début de matinée et en fin de journée. De rares cas de transmissions du virus Zika par voie sexuelle ont été reportés. L’incubation de l’infection au virus Zika est de 3 à 12 jours.

Les recommandations générales

Avant votre départ pour Rio :

- Fournissez-vous en répulsifs cutanés anti-moustiques et en insecticides, après avoir demandé l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin traitant [i] ;

- Emportez des vêtements longs et couvrants, et imprègnerez-les d’insecticides : ces produits évitent les piqûres au travers des vêtements ; une seule imprégnation suffit pour deux mois (elle persiste après plusieurs lavages) ;

- Consultez les recommandations disponibles sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé et le site du ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

Sur place et à votre retour :

- Il est important de se protéger des piqûres de moustiques par tous les moyens, aussi bien sur place qu’à votre retour (afin de prévenir l’introduction et la transmission du virus en métropole) ;

- Dans tous les cas, adoptez les mesures de protection individuelle contre les moustiques (port de vêtements longs et couvrants, utilisation de répulsifs, de moustiquaires…) et privilégiez les logements climatisés. Il est recommandé de dormir sous une moustiquaire pré-imprégnée d’insecticide et d’isoler les pièces avec des moustiquaires de fenêtre. Vous pouvez également compléter la protection intérieure par l’utilisation de diffuseur électrique ou de bombe aérosol.

Si vous ressentez des symptômes comme une fièvre brutale ou modérée, de la fatigue, des douleurs musculaires ou articulaires, des maux de tête, une conjonctivite sur place ou au retour de votre voyage, consultez rapidement un médecin en mentionnant votre séjour à Rio.

Les recommandations spécifiques aux femmes enceintes

La prévention est essentielle pour les femmes enceintes, car le virus peut être responsable de microcéphalie chez l’enfant, une malformation grave et irréversible se caractérisant par une taille anormalement petite du crâne. C’est pourquoi la Direction générale de la santé a préconisé aux femmes enceintes qui le peuvent de reporter leur voyage dans les zones touchées par l’épidémie.

- Les femmes enceintes qui se rendent néanmoins dans une zone infectée doivent consulter leur médecin traitant ou leur gynécologue avant leur départ : ils pourront leur donner les conseils adaptés à leur situation ;

- Sur place, les femmes enceintes sont invitées à être particulièrement attentives et à renforcer les mesures de protection individuelle ;

- Une transmission du virus Zika par voie sexuelle étant possible, il est recommandé d’avoir des rapports sexuels protégés pendant toute la durée de la grossesse, lorsque le partenaire a voyagé dans une zone où sévit l’épidémie ;

- Pendant le séjour et au retour, même sans symptômes évocateurs, les femmes enceintes doivent s’assurer du bon suivi de leur grossesse et consulter leur médecin ou leur gynécologue immédiatement en cas de besoin.

Pour toute information complémentaire, un dossier complet sur les moustiques vecteurs et les maladies qu’ils transmettent est consultable sur notre site Internet.

pdf Télécharger le communiqué de presse au format PDF Téléchargement (360 ko)

[iLa liste des répulsifs peut être consultée en téléchargeant ce document