Point conseil budget (PCB)

Le mal-endettement et le surendettement peuvent entraîner des situations destructrices qu’il est possible de prévenir et combattre. Dans le cadre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, le gouvernement a décidé de lancer un réseau de « Points conseil budget » (PCB) ouverts à tous, afin que chacun puisse bénéficier à tout moment de conseils personnalisés, confidentiels et gratuits. Ce nouveau service sera mis en place dans quatre régions, sur la base d’un cahier des charges précis, permettant de garantir un service indépendant et de qualité.

JPEG - 45.5 ko


Les Points conseil budget (PCB) sont des lieux ouverts à tous, qui proposent des conseils confidentiels, gratuits et personnalisés concernant la gestion budgétaire.
Ce service s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent :

  • améliorer la gestion de leur budget ;
  • faire face à une situation financière difficile ;
  • anticiper un changement de situation familiale ou professionnelle ayant un impact sur leurs ressources ou leurs dépenses.

Il s’agit aussi de prévenir le surendettement, en apportant des solutions le plus tôt possible aux personnes en difficulté financière pour améliorer durablement leur situation budgétaire.

Tous les publics y seront reçus, y compris des personnes qui sont en emploi et qui ne sont pas suivies par les services sociaux. Les heures d’ouverture seront prévues pour permettre d’accueillir tous les publics y compris les salariés en emploi.

Trouver un Point conseil budget (PCB)

Un service partenarial

Ce service est porté conjointement par l’État, les associations et fondations de lutte contre l’exclusion et de protection des consommateurs, les créanciers publics et privés, la Banque de France et les établissements bancaires et de crédit.
Il s’agit d’un service nouveau faisant intervenir des partenaires publics et privés qui mutualisent leurs actions.
Le cahier des charges des Points conseil budget a été défini dans le cadre d’un travail partenarial piloté par l’État. François Soulage, président du collectif ALERTE, préside le comité partenarial de pré-sélection des candidatures et le comité de suivi de l’expérimentation.

L’État assure le pilotage du dispositif et sa labellisation. Les services déconcentrés, au niveau départemental et régional, apportent leur soutien aux expérimentations.

Un service nouveau labellisé par l’État

Les PCB (Points conseil budget) sont d’abord mis en œuvre sur 4 territoires : le Grand-Est, les Hauts-de-France, l’Île-de-France et l’Occitanie.
Une évaluation permettra de définir le niveau de satisfaction des personnes et l’utilité pour les professionnels, et d’optimiser le fonctionnement des PCB.

2 types de Points conseil budget

Les PCB de proximité : les PCB1

Les PCB1 sont des lieux ouverts à tous, de proximité. Ils apportent conseils et informations à toutes les personnes qui en font la demande. Ils facilitent l’accès aux aides de droit commun. Ils peuvent également accompagner les ménages dans le cadre de procédures de surendettement.
Le PCB1 sera clairement identifiable par le public, grâce à des outils de communication dédiés (logo, affiche, espace dédié sur internet, liste des PCB…).

Les PCB experts : les PCB2

Les PCB2 n’effectuent pas nécessairement un accueil physique. Ils ont pour mission d’aider les personnes à trouver des solutions permettant de stabiliser durablement leur situation. Ils peuvent intervenir auprès des créanciers.
Le PCB2 est financé par les créanciers.

Plus d’informations

L’annuaire des Points Conseil budget

Voir aussi : Communiqué de presse : Christian Eckert, Ségolène Neuville et Martine Pinville, ont lancé à Metz l’expérimentation des Points conseil budget (PCB)