Editorial de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre


Le président de la République a fait du plan pluriannuel et interministériel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale une priorité de son action et de celle du Gouvernement. Pour le concevoir, j’ai voulu mener une démarche de large concertation, associant les personnes en situation de pauvreté elles-mêmes, les associations, les partenaires sociaux, les collectivités territoriales et bien entendu l’ensemble des ministères et des services de l’Etat. Le point d’orgue de ce travail partenarial : la conférence des 10 et 11 décembre prochains, que je conclurai en annonçant les grands axes de notre plan d’action.

Notre objectif : changer le discours et les représentations sur la pauvreté et imaginer les politiques sociales du XXIème siècle, en intégrant les enjeux de solidarité au cœur des politiques publiques. Ce que nous visons, c’est la réduction des inégalités, la réussite scolaire, l’insertion professionnelle des jeunes, la diminution du chômage de longue durée, l’accès pour tous au logement, aux soins, aux services de base, aux services bancaires et bien sûr une meilleure gouvernance des politiques sociales, qui souffrent cruellement d’un déficit de cohérence et de lisibilité.

Je tiens à remercier l’ensemble des acteurs qui participent aujourd’hui aux sept groupes de travail thématiques préparant la conférence. Leur engagement est notre meilleure arme pour mener à bien les réformes qui s’imposent, avec ambition et réalisme.

Jean-Marc Ayrault