Un Pacte pour lutter contre les déserts médicaux

Aujourd’hui encore, les inégalités entre territoires sont flagrantes : quand les littoraux et les centres villes regorgent de médecins, les zones rurales, de montagne, mais aussi certains quartiers urbains difficiles doivent faire face à une pénurie de médecins et, au-delà, de professionnels de santé.

D’ici 2020, de nombreux médecins généralistes vont prochainement partir à la retraite et la question de leur remplacement reste entière.

Pour assurer la relève et mieux répartir les médecins dans l’Hexagone, le Pacte territoire santé (PTS) met en place depuis 2012 des actions simples et concrètes pour agir dès la formation des médecins en leur proposant des aides spécifiques. Il propose des mesures d’incitations pour l’installation des jeunes médecins dans les territoires déficitaires. Il agit aussi sur le développement des infrastructures de soin comme les maisons ou les pôles de santé.

Lancement du Pacte territoire santé 2

Initié en 2012, la première phase du Pacte territoire santé (2012-2015) a fait l’objet d’un premier bilan positif. Le Pacte territoire santé 2, annoncé par Marisol Touraine le 26 novembre 2015 assure la continuité des actions engagées et propose également de nouvelles initiatives pour soutenir et accompagner les médecins, au service des patients.