Signaler un cas d’abus ou de dépendance lié à un produit ou une substance ayant un effet psychoactif

Patients, usagers, consommateurs

Signaler les cas d’abus ou de dépendance que vous suspectez d’être en lien avec la prise d’un produit ou d’une substance ayant un effet actif sur le cerveau permet aux autorités sanitaires de prendre toute mesure adaptée de prévention, de formation et d’information des professionnels de la santé et du public, pour préserver la santé publique.

Quels sont les produits ou substances concernés ?

JPEG - 950 octets

Tout abus ou dépendance à un médicament ayant un effet psychoactif (somnifère, anxiolytique, antidépresseur, anti-douleur…)

JPEG - 950 octets

Tout abus ou dépendance à une substance, produit ou plante ayant un effet psychique euphorisant, calmant, stimulant, hallucinogène (solvants, colles, plantes, champignons hallucinogènes, drogues de synthèse…)

JPEG - 1.1 ko

Ni l’alcool, ni le tabac


Qui peut signaler un cas d’abus ou de dépendance ?

PNG - 19.9 ko

Vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel de santé ou signaler via ce portail toute situation de dépendance ou d’abus volontaire

PNG - 19.6 ko

Les médecins, les chirurgiens-dentistes ou les sages-femmes doivent signaler les cas de dépendance grave ou d’abus grave d’une substance, plante, médicament ou autre produit en contenant, à l’exclusion de l’alcool et du tabac

Les pharmaciens doivent signaler ces mêmes événements pour les produits qu’ils ont dispensés

Les autres professionnels de santé ou les personnes qui, dans leur exercice professionnel, ont connaissance de tels événements peuvent les signaler

PNG - 16.1 ko

Toute entreprise ou organisme exploitant un médicament ou un produit psychoactif doit signaler ces cas via la base européenne de pharmacovigilance.

JPEG - 1.2 ko

Attention
En cas d’urgence, composez le 15
En cas d’intoxication, contactez le centre anti-poison le plus proche

Le traitement de votre signalement

Tous les renseignements fournis seront traités dans le respect de la confidentialité des données à caractère personnel, du secret médical et professionnel.

Chaque signalement est examiné par des experts spécialisés au sein des Centres d’Evaluation et d’Information sur la Pharmacodépendance (CEIP). Ils complètent au besoin le signalement en se rapprochant des professionnels de santé concernés.

Les CEIP veillent à respecter la confidentialité des données mentionnées dans les déclarations qu’ils reçoivent en les rendant anonymes.

Sur la base de l’évaluation des signalements par les CEIP et de l’ensemble des données pertinentes, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pourra être amenée à mettre en œuvre des mesures adaptées à la situation : inscription de certains produits sur la liste des stupéfiants et des psychotropes, information des professionnels de santé, modification des conditions d’utilisation, retrait définitif ou provisoire du marché le cas échéant…

Définitions

Psychoactif
Médicament, substance ou plante entraînant des changements dans les perceptions, les humeurs, les comportements…, à l’exclusion de l’alcool éthylique et du tabac

Dépendance
Prendre le produit devient un besoin, on ne peut plus s’en passer. On le prend pour ne pas plus être en manque.

Abus
Utilisation excessive et volontaire, permanente ou intermittente, d’une ou plusieurs substances, ayant des conséquences préjudiciables à la santé physique ou psychique.

Vous ne prenez pas un médicament pour vous soigner mais volontairement pour rechercher des effets euphorisants, calmants, excitants …