Nutrivigilance

Professionnels de santé

La nutrivigilance consiste à repérer des effets indésirables chez l’homme liés à la consommation de certaines denrées alimentaires. Son objectif est d’identifier les produits ou plus spécifiquement les ingrédients à risque qu’ils contiennent afin d’améliorer la sécurité des consommateurs.

Les produits concernés

  • Les compléments alimentaires
  • Les aliments ou boissons enrichis en substances à but nutritionnel ou physiologique (boissons dites énergisantes, produits enrichis en phytostérols, etc.)
  • Les nouveaux aliments et nouveaux ingrédients non traditionnels en Europe
  • Les denrées destinées à une alimentation particulière (aliments pour nourrissons, aliments sans gluten, denrées alimentaires destinées à des fins médicales spéciales, etc.)

Les déclarants

- Les professionnels de santé déclarent les effets indésirables liés aux produits concernés se produisant dans les conditions normales d’emploi ou résultant d’un mésusage.

- Les consommateurs et usagers souhaitant faire une déclaration à titre individuel sont invitées à prendre contact avec un professionnel de santé en premier lieu ; ils peuvent toutefois effectuer un signalement directement en ligne sur ce portail.

Le signalement d’un événement indésirable

En tant que professionnel, votre signalement s’effectue directement sur le site de l’Anses.

Vous êtes invité à joindre au formulaire tout document étayant votre signalement (compte rendu d’hospitalisation, résultats d’examens complémentaires, photos des lésions en cas d’atteinte dermatologique ou allergologiques, etc.).

Le traitement de votre déclaration

Votre signalement est transmis à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Il est évalué par un expert qui peut être amené à vous recontacter.

L’analyse des signalements reçus et des données bibliographiques disponibles peut conduire l’Anses, en lien avec ses experts, à s’auto-saisir afin d’évaluer les risques sanitaires liés à la consommation d’un type de produit ou d’ingrédient.

Dans ce cadre, l’Anses a rendu publics une dizaine d’avis sur une large gamme de produits suivis par la nutrivigilance, notamment concernant les risques liés à la consommation de certaines substances présentes dans des compléments alimentaires (lutéine, zéaxanthine, synéphrine, levure de riz rouge, etc.), de boissons dites « énergisantes » ou encore de boissons autres que le lait maternel et ses substituts dans l’alimentation des nourrissons de moins d’un an.

Les travaux de l’Anses peuvent conduire les autorités à mettre en place des plans de contrôles ou à prendre des mesures pouvant aller jusqu’au retrait ou l’interdiction d’un produit.