Toxicovigilance

Professionnels de santé

La toxicovigilance a pour objet la surveillance et l’évaluation des effets toxiques pour l’homme, aigus ou chroniques, de l’exposition à une substance ou à un mélange, naturel ou de synthèse, disponible sur le marché ou présent dans l’environnement.

Les produits concernés

  • Les produits utilisés dans la maison ou dans le jardin (produits d’entretien, pesticides, raticides…)
  • Les produits pour le bricolage (peinture, colle, essence…)
  • Les produits d’habillement (vêtements, chaussures…)
  • Les produits d’ameublement (fournitures, matériaux…)
  • Y compris ceux achetés sur Internet
  • Les substances présentes dans l’environnement ou produites par des agents présents dans l’environnement ayant conduit à une intoxication ou un effet néfaste sur la santé : plantes, baies, champignons, insectes, serpents, etc.
La toxicovigilance ne concerne pas les médicaments, les dispositifs médicaux, les compléments alimentaires, les médicaments vétérinaires, les événements indésirables associés aux soins, les produits dérivés du sang.

Les déclarants

Les professionnels de santé doivent déclarer :

  • les cas graves d’intoxication humaine  : décès, mise en jeu du pronostic vital, déficit fonctionnel temporaire ou permanent, hospitalisation de plus de vingt-quatre heures,
  • les cas d’intoxication qui, bien que ne répondant pas à l’un des critères de gravité, leur paraissent avoir un caractère inhabituel ou présenter un risque pour la santé publique.
PNG - 19.5 ko

Les intoxications liées au plomb et les intoxications au monoxyde de carbone font l’objet de dispositifs de déclaration ou de surveillance pilotés par l’agence nationale de santé publique. La déclaration de ces intoxications ne s’effectue pas, à ce jour, via le portail.

Le fabricant, l’importateur, l’utilisateur en aval ou le distributeur d’une substance ou d’un mélange doit déclarer :

  • tout cas d’intoxication humaine lié à cette substance ou à ce mélange, porté à sa connaissance.

Le signalement d’une intoxication

- Vous pouvez signaler directement en ligne sur ce portail.

Vous êtes invité à joindre au formulaire tout document étayant votre signalement (compte rendu d’hospitalisation, résultats d’examens complémentaires, etc.).

Le traitement de votre déclaration

Les signalements sont adressés au centre antipoison territorialement compétent. Ils sont analysés par un toxicologue, qui peut être amené à vous recontacter.

PNG - 19.5 ko

Prévenez votre patient que le centre antipoison pourra éventuellement le contacter dans les jours suivant votre signalement.

Les données du signalement sont anonymisées avant saisie dans une base de données nationale.

Sur la base de l’évaluation des signalements par les centres antipoison et de l’ensemble des données disponibles, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) pourra identifier les produits ou des usages qui posent un problème de santé publique en vue de la mise en œuvre de mesures préventives ou correctives : information des usagers, restriction d’usage, retrait du marché, etc.


En savoir plus :