Assistant de régulation médicale

L’assistant de régulation médicale (ARM) est le premier maillon de la chaîne de secours pré hospitaliers. C’est le premier interlocuteur de toute personne qui compose le 15 ou le 112 sur son téléphone, en cas d’urgence médicale.

Quelles sont les principales activités ?

Il accueille, écoute et analyse chaque appel dans les plus brefs délais. Il identifie chaque appelant et localise le plus précisément possible l’adresse de chaque intervention. Il procède à la hiérarchisation de chaque appel par un interrogatoire bref, précis et dirigé. Il doit s’assurer que chaque personne a bien été correctement écoutée, comprise et prise en charge.
Une fois la demande traitée, l’assistant de régulation médicale contacte le service hospitalier, le médecin traitant ou les sapeurs pompiers.

L’ARM s’assure de connaître à chaque instant la disponibilité, la position et la destination de chaque intervenant. Il recueil les bilans secouristes et prévient à la demande du médecin régulateur les structures d’accueil de l’arrivée de chacun.

Ce professionnel doit assurer la maintenance des divers matériels : téléphonie, informatique et radiocommunication.

Pour quelle rémunération ?

Le salaire mensuel brut en début de carrière d’un assistant de régulation médicale est de 1 260 € et de 1 785 € en fin de carrière.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

Le travail de l’ARM s’effectue dans un milieu clos et sonore nécessitant de grandes capacités d’attention.
Il doit savoir gérer son stress et celui des appelants. Il doit être accueillant au téléphone tout en gérant une situation d’urgence. Ce professionnel doit savoir saisir les informations en temps réel sur fichier informatique, les bases du vocabulaire médical doivent donc être connues.

Quelle est la formation à suivre ?

Le métier d’ARM est récent. Actuellement, seul le certificat d’exploitation hospitalière en télécommunication (CEHT) est demandé. Ce certificat est accessible sans baccalauréat.
Depuis 2006, une formation d’adaptation à l’emploi a été mise en place pour tous les agents recrutés pour exercer la fonction d’ARM. Elle a pour objectif de permettre aux participants d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires à l’exercice du métier de l’ARM.
Dans sa phase d’apprentissage, l’assistant de régulation médicale travaillera en binôme avec un ARM expérimenté afin de connaître et de maitriser les outils de travail, mais également de s’imprégner des spécificités géographiques de sa région.