Consultation gynécologique de la femme en bonne santé

La sage-femme assure le suivi gynécologique de la femme en bonne santé et l’oriente vers un médecin lorsqu’elle dépiste une pathologie.

JPEG - 10.5 ko



De consultation en consultation, vous pourrez aborder avec elle toute question concernant la sexualité, la contraception, les infections sexuellement transmissibles.

La sage-femme réalise un examen clinique et procède à des dépistages (frottis du col, examen des seins…).

Sur les questions liées à l’alcool, au tabac…

La sage-femme informe les femmes et les couples sur les comportements à risque qui peuvent nuire à leur santé ou à celle de leur enfant.

Si elle détecte des problèmes de consommation excessive, voire d’addiction (alcool, tabac, cannabis, etc.), elle peut alors vous prendre en charge et vous accompagner, en lien avec les spécialistes de ces addictions, vers un arrêt de votre/vos consommation(s).

JPEG - 11.3 ko






Jean-Baptiste Huguet, 29 ans, sage-femme libéral à Lille

JPEG - 255.6 ko

Comment se déroule une consultation de suivi gynécologique de prévention et quels examens pouvez-vous réaliser dans ce cadre ?

Le premier rendez-vous n’implique pas nécessairement un examen clinique : il s’agit d’abord d’évaluer la situation de la patiente, de détecter les situations à risque et de la mettre en confiance. Une consultation gynécologique de prévention chez une sage-femme, facile d’accès, est tout à fait adaptée pour un suivi classique, en l’absence de problème de santé particulier. Dans ce cadre, je suis essentiellement amené à réaliser des frottis, des prélèvements vaginaux et sanguins et à poser des dispositifs intra-utérins.

Participez-vous au dépistage des cancers féminins ?

J’y contribue directement à travers la réalisation de frottis de dépistage, qui permettent de détecter d’éventuelles lésions précancéreuses au niveau du col de l’utérus. La palpation mammaire et la sensibilisation de la femme à l’auto-palpation vont aussi dans ce sens. En cas de suspicion, j’oriente la patiente vers un gynécologue pour avis.

Êtes-vous en mesure d’informer les jeunes femmes sur les infections sexuellement transmissibles (IST) et les moyens de les prévenir ?

Les patientes en cabinet libéral ne sont pas les plus exposées ni les plus vulnérables. Elles sont plutôt bien informées en matière de prévention des IST, qui se résume à l’utilisation du préservatif, mais je suis là pour répondre à toutes leurs questions sur ces infections, leurs symptômes et conséquences. Une consultation peut être l’occasion d’effectuer des prélèvements ou une prise de sang et de les orienter vers un gynécologue en cas de suspicion d’infection sexuellement transmissible.

JPEG - 10.4 ko





« Une relation de confiance s’est progressivement instaurée »

JPEG - 32.1 ko

À ma sortie de la maternité, on m’a proposé un suivi de suites de couches à domicile. C’est ainsi que j’ai rencontré mon sage-femme, avec qui une relation de confiance s’est instaurée. Du suivi à domicile, nous sommes progressivement passés à la rééducation du périnée et à la pose du stérilet. À l’image de nombreuses consœurs exerçant en ville, mon sage-femme reçoit beaucoup de jeunes mamans pour un suivi gynécologique de ptévention, ce phénomène étant alimenté par le bouche-à-oreilles et la pénurie de gynécologues.

Camille Piquet
Propos recueilli dans un cabinet médical libéral, Lille.


PNG - 21.7 ko