IVG médicamenteuse

La Loi de modernisation de notre système de santé autorise désormais les sages-femmes à réaliser les IVG (interruptions volontaires de grossesse) par méthode médicamenteuse.

JPEG - 43.2 ko



La méthode de l’IVG médicamenteuse consiste à prendre deux médicaments différents (comprimés) puis, à vérifier que la grossesse est bien interrompue au cours d’une visite de contrôle.

La sage-femme informe, accompagne et prend en charge tout au long de ce parcours les femmes qui souhaitent interrompre leur grossesse.

Cette nouvelle attribution permet d’offrir une réponse de proximité supplémentaire pour les femmes qui souhaitent avorter.



JPEG - 11.3 ko






Jean-Baptiste Huguet, 29 ans, sage-femme libéral à Lille

JPEG - 230 ko

Que va changer, pour les sages-femmes et pour les patientes, la possibilité de pratiquer l’IVG médicamenteuse ?

Pour les sages-femmes, cette nouvelle compétence contribue à renforcer le rôle qu’elles
peuvent assurer dans le suivi et l’accompagnement des femmes tout au long de leur vie.
Pour les femmes, il s’agit d’une avancée majeure et logique. Elle permet en effet de faciliter
le recours à l’IVG en augmentant l’offre existante.


En savoir plus :
www.ivg.gouv.fr



PNG - 21.7 ko