Premier bilan du plan handicap visuel 2008-2011

A quelques jours de la conférence nationale du handicap, et 3 ans après la présentation du plan "Handicap visuel 2008-2011", voici un premier bilan de ce qui a été mis en place pour "une intégration pleine et entière des personnes aveugles et malvoyantes à la vie de la cité"

Aujourd’hui, la France compte 1,7 million de déficients visuels : près de
3 français sur 100 sont ainsi confrontés à des problèmes de vision. Parmi eux, 207 000 sont malvoyants profonds et aveugles. En outre, 30% des déficients visuels souffrent d’un polyhandicap ou d’un trouble associé.

La prévalence du handicap visuel ne devrait pas faiblir dans les années à venir, car elle est très fortement liée à l’âge. Ce sont ainsi près de 20% des personnes âgées de 85 à 89 ans qui connaissent une déficience visuelle grave. Elles seraient 38% à partir de 90 ans. La moitié des déficients visuels sont des personnes âgées de plus de 60 ans.

C’est dans ce contexte qu’a été adopté, le 2 juin 2008, le plan en faveur des déficients visuels . Il fait l’objet d’un suivi par un comité de pilotage placé sous l’égide du secrétaire général du Comité interministériel du handicap et mobilise les administrations concernées. L’ambition de ce plan est de permettre aux personnes déficientes visuelles, dans la continuité des principes énoncés par la loi du 11 février 2005, d’exercer l’ensemble des droits reconnus à tous les citoyens : le droit de vivre dignement avec le handicap (axe 1), le droit de vivre de façon autonome (axe 2) et le droit de vivre pleinement sa citoyenneté (axe 3).