DGOS (Direction générale de l’offre de soins)

L’offre de soins réunit toutes les organisations, institutions et ressources intervenant en matière de santé, de recherche ou de formation. Au niveau national, les missions de la direction générale de l’offre de soins (DGOS) sont toutes orientées vers un objectif majeur : penser et construire l’offre de soins de demain en concertation étroite avec les décideurs institutionnels, les interlocuteurs professionnels, les représentants des patients et des usagers de la santé.

Missions de la DGOS

Une feuille de route gouvernementale

La direction générale de l’offre de soins (DGOS) élabore et s’assure de la mise en œuvre des politiques publiques à même de répondre aux défis auxquels fera face le système de santé dans les prochaines années : concrètement, satisfaire aux besoins de soins grandissants de la population tout en assurant la pérennité d’un financement solidaire. Mais aussi, mettre en œuvre les grandes orientations de la stratégie nationale de santé et de la future loi de modernisation de notre système de santé portées par le gouvernement. Pour cela, la direction générale de l’offre de soins (DGOS) se place en situation de pilotage stratégique et agit de manière innovante en démarche projet, en animation et en appui de réseaux d’acteurs, ainsi qu’en évaluation de ses politiques.

Des objectifs forts

La direction générale de l’offre de soins (DGOS) mène des plans d’action opérationnels autour de 4 axes :

  • promouvoir une approche globale, décloisonnée, équilibrée de l’offre des soins délivrés aussi bien à l’hôpital qu’en clinique, en maison ou en centre de santé, en cabinet libéral…
  • définir la réponse sanitaire la plus adaptée aux besoins de prise en charge, notamment en identifiant les complémentarités et en encourageant la coordination des acteurs pour améliorer les parcours de santé des patients
  • renforcer encore et toujours la performance, la qualité et la sécurité de l’offre de soins, dont l’organisation et le financement s’inscrivent dans le respect de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (ONDAM)
  • développer l’information sur les droits en matière de santé et mieux prendre en compte la place des usagers au sein de l’offre de soins.

Le projet stratégique

Cette véritable feuille de route apporte sa contribution à une approche globale intégrant les soins primaires en ville, la prise en charge hospitalière et l’accompagnement médico-social. Ce projet stratégique tient compte de son environnement politique : il s’inscrit notamment dans le cadre de la loi de modernisation de notre système de santé, du « choc de simplification » annoncé par le président de la république et de la réforme territoriale. Cela, autour de 4 axes stratégiques :

- développer les soins primaires, optimiser les parcours et le financement de l’offre de soins
- favoriser l’innovation et améliorer la performance des offreurs de soins
- développer les compétences des professionnels et promouvoir le dialogue social
- renforcer l’appui au pilotage stratégique et la performance de la DGOS.

Ainsi, la DGOS dispose d’un levier supplémentaire pour assurer pleinement son rôle de pilote stratégique en proposant aux ministres concernés les mesures à même de rendre le système de santé toujours plus accessible, sûr et efficient. Mais aussi, en favorisant leur appropriation par les acteurs territoriaux et leur déclinaison concrète au bénéfice des patients et des professionnels.

pdf Projet stratégique 2015-2017 Téléchargement (2 Mo)

 

Les chiffres clés de l’offre de soins

  • 353 000 professionnels médicaux dont 218 300 médecins
  • 1 529 000 professionnels non médicaux
  • 2 694 établissements de santé soit 947 hôpitaux publics, 700 établissements privés d’intérêt collectif et 1 047 cliniques privées
  • 655 services d’urgence ayant assuré 18,6 millions de passages et 102 services d’aide médicale urgente (SAMU) ayant reçu 31 millions d’appels
  • 600 maisons de santé, 1 750 centres de santé et 632 réseaux de santé
  • 158 600 cabinets libéraux dont 37 000 cabinets médicaux, 36 100 cabinets dentaires, 2 700 cabinets de maïeutique et 34 100 cabinets de kinésithérapie
  • 22 795 officines de pharmacie et 1 500 laboratoires de biologie médicale

Le rapport d’activité

Année de préparation du projet de loi de modernisation de notre système de santé porté par Marisol Touraine, 2014 restera une année de forte mobilisation et d’implication des équipes de la DGOS sur les grands enjeux que connait actuellement l’offre de soins.

Modernisation, simplification, innovation constituent autant de priorités de la DGOS
pour un égal accès de tous à des soins continus et de qualité :

- le « virage ambulatoire », axe central du projet de loi, se décline par la chirurgie ambulatoire, l’hospitalisation à domicile, la télémédecine, le maillage territorial des parcours, la coopération professionnelle, le pacte territoire santé
- l’évolution des métiers de la santé s’illustre par exemple à travers l’amélioration de la formation et des conditions de travail des internes, la reconnaissance d’un statut médical pour les sages-femmes, la création de nouvelles professions…
- le changement des organisations et des pratiques est soutenu par les futurs groupements hospitaliers de territoire, la santé numérique, la professionnalisation de la fonction achat, la certification des comptes hospitaliers
- les financements hospitaliers tiennent davantage compte d’activités spécifiques et la situation financière des établissements s’équilibre.

En relation étroite avec ses nombreux partenaires, la DGOS mène ainsi des politiques publiques innovantes au service de la santé des Français : leurs principaux jalons vous sont présentés dans notre rapport 2014, que je vous invite à consulter et à faire connaître autour de vous.

pdf Rapport d’activité de la DGOS 2014 - édition 2015 Téléchargement (9.3 Mo)

 

Organigramme

Directrice générale de l’offre de soins

Anne-Marie Armantéras-de-Saxcé

Adresse postale : 14, avenue Duquesne | 75350 Paris 07 SP
Contact : 01 40 56 60 00 | dgos-dir@sante.gouv.fr