Addiction aux jeux

La loi n° 2010-476 du 12 mai 2010 permet l’ouverture à la concurrence du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne et en organise sa régulation.

Ce texte prévoit également un dispositif de prévention et de prise en charge des addictions de type jeux pathologiques. Ce dispositif s’intègre dans l’ensemble du dispositif de prévention et de prise en charge des addictions, mis en place dans le cadre du plan national de prévention et de prise en charge des addictions 2007-2011.

JPEG - 100.2 ko

Le dispositif général de prévention et de prise en charge des addictions

Il repose sur des structures sanitaires et médico-sociales (centre de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie - CSAPA) et son organisation est détaillée dans la circulaire DHOS/DGS du 16 mai 2007.

Le dispositif sanitaire est gradué en trois niveaux, constituant une filière hospitalière complète, détaillée dans la circulaire DHOS du 26 septembre 2008 :

- Les établissements relevant du niveau 1, niveau de proximité, qui sont dotés d’une consultation d’addictologie et d’une équipe de liaison et de soins en addictologie, ainsi que de lits dédiés à l’addictologie dans une unité d’hospitalisation référente non spécialisée en addictologie. Par ailleurs, chaque établissement doté d’une structure des urgences au sens du décret 2006-576 du 22 mai 2006 doit disposer d’une équipe de liaison et d’une consultation, directement ou par convention avec un établissement doté.
- Les établissements relevant du niveau 2, niveau de recours, qui disposent, outre des équipements de niveau 1, de lits d’hospitalisation en addictologie pour soins complexes, d’un hôpital de jour en addictologie et de soins de suite et de réadaptation.
- Les établissements de niveau 3, niveau de référence en addictologie, qui se trouvent dans les CHU. Outre les prestations et les composantes de niveau 1 et 2, le niveau 3 est chargé de l’enseignement et de la recherche en addictologie.

 

La prise en charge des addictions de type jeu excessif se fera par le dispositif général de prise en charge des addictions

L’organisation retenue est graduée en trois niveaux et s’intègre dans la filière de prise en charge des addictions :

- Un niveau de proximité est assuré par les consultations addictions des structures sanitaires et médico-sociales,
- Un niveau de recours est assuré par les centres de référence en addictologie régionaux (tels que définis dans le plan addiction 2007 – 2011) qui doivent développer des fonctions d’expertise et de formation concernant les addictions de type jeu excessif. Ils apporteront ainsi une réponse à des situations complexes et assureront la formation des professionnels, notamment de proximité.
- La sélection d’un centre national de recherche ciblée sur le jeu excessif pour développer une recherche spécifique.

 

Le détail de l’offre

Le site d’ADALIS (Addictions Drogues Alcool Info Service) met à la disposition du grand public un répertoire national des structures de prise en charge des addictions avec ou sans substance et de prévention.

Autres liens utiles

Le site du centre de référence sur le jeu excessif (CRJE) à Nantes présente des éléments d’information à destination du grand public et des professionnels sur les addictions de type jeux pathologiques. (http://www.crje.fr/index.html)

 

Source :
Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
Sous-direction de la régulation de l’offre de soins ( R )
Bureau de la prise en charge post-aigüs, pathologie chroniques et santé mentale (R4)
14 avenue Duquesne 75350 Paris 07 SP

Courriel : DGOS-R4[@]sante.gouv.fr