La coopération universitaire franco-chinoise dans le domaine de santé (annexe 1)

La coopération universitaire dans le domaine de santé entre la France et la Chine

Les 4 filières de Formation Médicales Francophones en Chine

Dans le champ de la coopération franco-chinoise universitaire dans le domaine de la santé, les Filières de Formation Médicales Francophones occupent une place toute particulière. On recense aujourd’hui quatre filières francophones, à Shanghai, Wuhan, Chongqing et Kunming. Chacune s’inscrit dans l’organisation des études médicales dans le cadre d’une Faculté de médecine et en liaison généralement avec un hôpital d’application. Ces filières de formation qui bénéficient du soutien des autorités universitaires et hospitalières chinoises sont subventionnées par le Ministère des Affaires Européennes et Étrangères sur l’enveloppe de coopération (90 000 euros).

Elles sont également soutenues par le réseau important des hôpitaux français, principalement universitaires, qui accueillent les jeunes praticiens. Un véritable réseau français de 25 universités et de 19 CHU a été constitué.

En septembre 2009, la 1ère édition de l’Université d’été commune aux quatre filières a eu lieu à Wuhan. L’événement a réuni une trentaine d’étudiants qui voulaient se présenter au concours de FFI (Faisant Fonction d’Interne). Par la suite, une présentation de l’université médicale virtuelle francophone (UMVF) a été faite aux responsables des filières et aux étudiants, afin de leur permettre de poursuivre leur préparation individuelle à distance à l’issue de cette université d’été.

Une cinquantaine d’étudiants des 4 filières se sont inscrits au concours de FFI le 11 mars 2010. Sur les 48 ayant passé le concours, 34 ont été déclarés admissibles soit plus de 70%.

A Shanghai :

La création de la filière a bénéficié d’une situation particulière avec l’existence de la célèbre université Aurore, créée par les jésuites français en 1903. Après l’ouverture en 1907 de l’hôpital Sainte Marie, une faculté de médecine francophone a vu le jour Celle-ci a fusionné en 1952 avec d’autres établissements non francophones (collègue médical n° II de Shanghai).

Après des initiatives spontanées de professeurs français et chinois qui avaient maintenu des liens, le programme actuel de la formation des étudiants francophones en médecine a été officiellement lancé en 1997, en application de l’Accord santé intergouvernemental franco-chinois (1997), dans l’ancien collègue médical n° II de Shanghai (qui est devenue la Faculté de médecine de l’Université Jiaotong de Shanghai depuis 2005). Bénéficiant du soutien important accordé par plusieurs universités françaises, la Région Rhône-Alpes et surtout par les deux gouvernements, un Centre de formation médicale franco-chinoise a été créé en 2007. Elle est sous la responsabilité du Pr Guy VINCENDON, professeur au CHU de Strasbourg et doyen honoraires.

Une trentaine d’étudiants sont recrutés chaque année par la Filière de formation médicale francophone de Shanghai pour un cursus de 7 ans.

Des accords de partenariats ont été signés avec l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, l’Université Paris Descartes V, l’Université Paris Diderot VII, l’Université de Paris XII, l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université de Nantes, l’Université de Rouen, l’Université Montpellier I, l’Université Stendhal Grenoble III et Université de la Méditerranée Aix-Marseille II.

A Wuhan :

La Faculté de Médecine (Université Henri Poincaré) et le CHU de Nancy développent depuis 1997 des collaborations pédagogiques et de recherche avec le Collège Médicale et de l’Hôpital Zhongnan de l’Université de Wuhan. Depuis 2000, une filière de formation médicale en français d’étudiants en médecine (25 à 30 par an) a été développée pendant les 7 ans du cursus médical de base chinois. Plus de 200 médecins francophones ont été formés au cours du projet. Elle est sous la responsabilité du Pr. Jean François STOLZ de l’Unité de thérapie cellulaire et tissu du CHU de Nancy.
Ce projet est par ailleurs dans la continuité de la convention institutionnelle de la collaboration entre la Région de Lorraine et la Province du Hubei.

A Chongqing :

Depuis 2000, l’Université de médecine de Chongqing a lancé une formation intensive en langue française pour ses enseignants et pour les médecins des hôpitaux universitaires. A partir de 2007, des cours de français sont ouverts aux étudiants de médecine. Au total, environs 200 étudiants et une cinquantaine de médecins/enseignants ont été formés.

L’Université a accueilli une trentaine d’étudiants français depuis 2005.

Par ailleurs, l’Université avec l’Hôpital universitaire N° 1 a établi les partenariats avec le Centre Henri Bequerei à Rouen (1994), la Faculté de Médecine de Nice (1999), l’Université Victor Segalen Bordeaux II et le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux (2003), et le Centre Hospitalier universitaire de Strasbourg et sa faculté de Médecine de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg (2003), et l’Université Paul Sabatier Toulouse III et sa Faculté de Médecine et les Hôpitaux Universitaires de Toulouse (2008).

A Kunming :

A l’Université de médecine de Kunming, l’enseignement de la langue française a commencé à partir des années 40 au siècle dernier. A partir de la réforme universitaire en 1996, l’Université recrute chaque année 20 étudiants qui apprennent la langue française pendant les 5 ans de cursus universitaire.

Plus de 1 000 étudiants francophones ont été formés depuis 1979.

L’Université a établi les partenariats avec nombreuses universités françaises : Université Claude Bernard Lyon I, Université Bordeaux II, Université l’Université Paris Diderot VII, Université de Paris XII, Université Louis Pasteur de Strasbourg.