Pourquoi une réforme, quelles perspectives, quels enjeux ?

Pour tenir compte de l’évolution de la société et des besoins de santé

L’ancien programme datait de 1992. Les besoins ont changé. Ont été intégrées lors des travaux les données sur :
- le vieillissement de la population,
- la modification des besoins de santé
- l’évolution des techniques médicales
- les modifications dans l’offre de santé

Pour bâtir un programme en référence à la notion de compétence

Pour la première fois en France, un référentiel de compétences des infirmiers a été établi.

La démarche de construction des éléments de la formation à partir des activités du métier et des compétences attendues par les professionnels infirmiers rend plus lisible et visible l’apport des infirmiers à la santé des populations.

Tous les métiers en France travaillent à la réingéniérie de leur formation répondant ainsi aux exigences du répertoire national de la certification professionnelle mis en place par la loi du 17 janvier 2002.

Pour réaliser un modèle d’organisation de la formation répondant aux exigences des accords de Bologne et aux souhaits des professionnels de rapprochement avec l’université.

Le contenu du diplôme a été formalisé pour être en accord avec les exigences et les contraintes universitaires tout en garantissant la professionnalisation des étudiants.

Les modalités de la réforme LMD prévue par les accords de Bologne (il s’agit d’un engagement pour construire un espace européen de l’enseignement supérieur avant 2010) ont été appliquées afin de permettre aux étudiants d’entrer dans un vrai cursus universitaire.

Ceci devrait rendre augmenter l’attractivité du métier et permettre une meilleure fidélisation des professionnels.