L’alimentation en eau potable

Le réseau public d’eau potable dessert aujourd’hui la quasi-totalité de la population française, qu’elle habite en milieu urbain ou rural. L’eau du robinet est produite à partir d’eau prélevée par un captage dans une nappe souterraine ou dans une ressource superficielle d’eau douce (fleuves, rivières, canaux, lacs, barrages) ou d’eau de mer. Selon la qualité de l’eau prélevée, différentes étapes de traitement peuvent être nécessaires pour rendre l’eau potable et maintenir sa qualité dans les installations de stockage (réservoirs, châteaux d’eau) et dans les réseaux de distribution, jusqu’au robinet du consommateur.

BMP - 417.9 ko
Exemple d’organisation d’une alimentation en eau potable

Les captages d’eau

En France, près de 33 500 captages sont utilisés pour l’alimentation en eau potable.

96% des captages prélèvent de l’eau dans les nappes souterraines. Beaucoup moins nombreux (environ 1 300), les captages d‘eaux superficielles (cours d’eau, lacs…) représentent pourtant un tiers environ des volumes d’eau captés.

Le traitement des eaux

La quasi-totalité des eaux prélevées dans le milieu naturel subit un traitement, plus ou moins poussé, avant d’être distribuée à la population.

Ce traitement vise un double objectif :
- l’élimination des agents chimiques ou biologiques susceptibles de constituer un risque à court, moyen ou long terme pour la santé des consommateurs,
- le maintien de la qualité de l’eau tout au long de son transport, jusqu’au robinet du consommateur.

Les traitements dépendent de la qualité de l’eau brute : d’une simple désinfection pour les eaux souterraines bien protégées par leur profondeur et la nature géologique des terrains traversés, à des traitements plus poussés (prétraitements, coagulation, floculation, procédés d’affinage, désinfection) pour les eaux superficielles ou des eaux souterraines moins bien protégées.

La distribution de l’eau

L’eau issue des installations de production d’eau potable est acheminée jusqu’au lieu de consommation par un ensemble d’installations de distribution (canalisations, réservoirs, surpresseurs, etc).

L’unité de distribution (UDI) correspond à un ensemble de canalisations de distribution de l’eau potable au sein duquel la qualité de l’eau délivrée est considérée comme homogène.

Tous les abonnés raccordés au réseau public d’eau potable sont ainsi associés à une UDI.

La France compte plus de 25 300 unités de distribution.