Je suis un professionnel du tourisme : quelles mesures adopter envers les personnes en provenance des pays où sévit l’épidémie ?

Le simple fait de revenir d’un pays où il y a un virus ne veut pas dire que l’on est malade ou contagieux. La situation actuelle ne justifie pas que les personnes qui reviennent d’un pays touché par Ebola et qui ne présentent pas de symptômes soient mises en quarantaine.

Depuis le 31 juillet 2014, le ministère des Affaires étrangères et du développement international et le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes recommandent aux Français de suspendre « sauf raison impérative » ou nécessité très particulière liée notamment à la coopération sanitaire, tout projet de voyage dans les pays où des cas de fièvre hémorragique à virus Ebola sont avérés (Guinée et Sierra Leone).

Des mesures de prévention et un dispositif de prise en charge spécifiques sont mis en œuvre par les autorités sanitaires françaises à bord ainsi qu’à l’arrivée en France des vols directs concernés (message de recommandation diffusé pendant le vol, fiche de traçabilité, prise de température au débarquement, dépliant d’information indiquant la conduite à tenir, etc.).