Bronzage et effets sanitaires liés aux rayonnements ultraviolets

Le soleil et le bronzage en cabine représentent les principales sources d’exposition aux rayonnements ultraviolets pour la population générale. Ceux-ci peuvent affecter la peau et les yeux. Les effets sanitaires dépendent de la nature et de l’intensité du rayonnement ainsi que de la sensibilité de la peau des individus.

JPEG

Définition

Le rayonnement ultraviolet (UV) est un rayonnement électromagnétique émis par le soleil ou par une source artificielle. Son domaine spectral s’étend de 100 à 400 nm, dans la gamme des rayonnements optiques invisibles pour l’œil humain.

Sources

Si le soleil est la principale source de rayonnements ultraviolets, il existe aussi une grande variété de sources artificielles. C’est le cas, notamment, dans le domaine de l’industrie où les applications sont multiples (comme le séchage des encres, la synthèse chimique, la polymérisation de vernis ou de colles…). Le rayonnement UV est également utilisé dans le domaine médical, sous le contrôle de médecins, pour le traitement de certaines maladies, comme le psoriasis et l’eczéma chronique. Le recours aux rayonnements UV est également de plus en plus fréquent pour des considérations d’ordre esthétique, dans les cabines de bronzage artificiel.

Les différents types de rayonnement UV émis par les cabines de bronzage et leurs actions sur la peau :

Les appareils de bronzage par ultraviolets émettent deux types de rayonnements : les UVA et les UVB. Ces rayonnements ont été classés par le Centre international de recherche pour le cancer (CIRC) comme des agents cancérogènes certains pour l’homme. De façon générale :

- Les UVA : représentent la majorité des UV (solaires ou artificiels) qui pénètrent dans les couches profondes de la peau. Ils sont à l’origine d’un vieillissement prématuré de la peau et d’une pigmentation transitoire ou bronzage immédiat dit « effet bonne mine ». L’intensité de ce bronzage est dépendante de la pigmentation de l’individu et notamment, de la quantité de mélanine disponible. Contrairement aux UVB, la capacité des UVA à déclencher un coup de soleil est faible même après exposition à de fortes doses.

- Les UVB : induisent une pigmentation adaptative ou « bronzage » de la peau qui apparaît au troisième jour après exposition et qui persiste trois à quatre semaines. L’intensité du bronzage dépend de la capacité génétique de chaque individu à synthétiser la mélanine et de son phototype (cf. tableau des phototypes). Les UVB sont responsables en très grande majorité de l’effet « coup de soleil » suite à une exposition au soleil. Conformément aux dispositions du décret n°2013-1261 du 27 décembre 2013 relatif à la vente et à la mise à disposition du public de certains appareils utilisant des rayonnements ultraviolets, la proportion d’UVB est plafonnée à 1,5% de l’éclairement énergétique UV total émis par les appareils de bronzage.
Schématisation de la pénétration des rayonnements UVA et UVB dans la peau

Schématisation de la pénétration des rayonnements UVA et UVB dans la peau.
D’après le rapport « Installations de bronzage UV », Institut National du Cancer (INCa), 2010


Les lésions à l’ADN après exposition aux UVA et UVB apparaissent pour des doses inférieures à celles déclenchant le coup de soleil. En outre, les appareils de bronzage en France étant riches en UVA et pauvres en UVB, l’utilisateur peut ressentir, à tort, un sentiment de sécurité dû à l’absence de coup de soleil.

Campagne de communication " prévention solaire "

pdf risques solaires - ce qu’il faut savoir pour que le soleil reste un plaisir (...) Téléchargement (1.2 Mo)

Sources :

Direction générale de la santé (DGS)
Sous-direction "Prévention des risques liés à l’environnement et à l’alimentation"
14 avenue Duquesne
75350 Paris 07 SP