Exposition au plomb

Le plomb est un métal d’usage très ancien, qui peut être présent dans notre environnement quotidien : anciennes peintures, canalisations d’eau en plomb, sols et poussières, aliments, air, etc. L’ingestion ou l’inhalation de plomb est toxique.
Grâce aux mesures de prévention prises par les pouvoirs publics depuis les années 1980 (interdiction de l’usage du plomb dans les essences, changement des canalisations au plomb, traitement des eaux de distribution publique, amélioration de l’habitat, contrôle des émissions industrielles) l’exposition au plomb est en constante diminution.

JPEG - 271.2 ko



Actualités

Conférence du 29 janvier 2015 « Le plomb et le saturnisme. De la recherche aux actions de réduction des expositions » (Actes et présentations consultables en ligne)

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a rendu publics un avis et un rapport sur la « Détermination de nouveaux objectifs de gestion des expositions au plomb » le 10 juillet 2014

Le HCSP recommande notamment l’abaissement du seuil de plombémie définissant le saturnisme à 50 au lieu de 100 µg/L. Le dépassement du seuil de 100 µg/L implique actuellement la déclaration obligatoire du cas et déclenche une enquête environnementale.

Ce seuil a ainsi été abaissé à 50 µg/L par arrêté ministériel du 8 juin 2015, applicable depuis le 17 juin 2015

Le nouveau modèle de fiche de déclaration obligatoire du saturnisme infantile est disponible ici

Suite aux recommandations du HCSP, le Guide « L’intoxication par le plomb de l’enfant et de la femme enceinte – dépistage et prise en charge » sera réactualisé.