Changement climatique et santé

Les conditions météorologiques et climatiques ont une influence considérable sur notre environnement de vie et notre santé. Le changement climatique aggravera les risques sanitaires existants. On connaît les conséquences des événements extrêmes (vagues de chaleur, inondations…) pour les sociétés et celles de la dégradation générale de l’environnement, qui favorise la pollution de l’air et des eaux, l’insécurité alimentaire ou encore la survenue de maladies vectorielles. Il existe de nombreuses inégalités face au changement climatique, qui appellent une action ciblée auprès des populations vulnérables.

Actualités

Lors de la 22ème session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) à Marrakech, le 15 novembre 2016 a été adoptée la déclaration ministérielle sur la santé, l’environnement et les changements climatiques.

Cette déclaration vise à encourager les organisations et les processus à tous les niveaux à stimuler et accroître l’échange de bonnes pratiques, de données d’expérience et de compétences techniques en vue de renforcer la santé, d’améliorer le suivi de la santé et la protection de l’environnement, mais aussi à investir les ressources nécessaires et à promouvoir la coopération dans ce domaine. Elle encourage également les pays à prendre en compte les problématiques de santé dans leurs contributions déterminées au niveau national, leurs plans d’adaptation nationaux et leur communication nationale, dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Changement climatique et santé

Les mesures de réduction des gaz à effet de serre sont déterminantes pour limiter le réchauffement du climat à un intervalle de température permettant aux populations de s’adapter. Si l’augmentation des températures est trop importante, les efforts d’adaptation ne permettront pas de faire face aux effets délétères.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), dans son rapport « Impacts, vulnérabilité et adaptation », publié en 2014, fait notamment le constat qu’au cours des dernières décennies, des changements du climat ont causé des impacts sur les systèmes naturels et humains sur tous les continents et à travers les océans.

Il est donc nécessaire à la fois de concevoir les interactions entre le climat et la santé, de gérer les impacts actuels, mais surtout de réduire et d’anticiper les impacts futurs et de s’y préparer.

Dans ce domaine, la France s’est dotée en 2011 d’un plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) comprenant un volet santé. Son objectif est de mieux connaître, de surveiller et d’évaluer les risques sanitaires induits par le changement climatique. Il s’agit également de mettre en place des actions de prévention et de communiquer sur les risques.

Les mécanismes directs ou indirects qui conduisent à une augmentation des risques sanitaires sous l’effet du changement climatique sont variés et complexes. Aussi, de nombreux organismes sont sollicités pour la mise en œuvre de cinq actions : recherche en santé-climat, surveillance des facteurs de risque, évaluation des risques, développement d’actions de prévention et communication sur les risques.

Quelques évènements qui se sont tenus dans le cadre de la COP21 en 2015

La conférence de l’organisation des Nations Unies sur le climat s’est conclue par l’adoption d’un accord historique pour lutter contre le changement climatique et mettre en œuvre les mesures et les investissements pour cosntruire un avenir résilient, durable et bas carbone. L’accord de Paris engage en particulier les pays signataires à prendre en considération le droit à la santé dans le contexte du changement climatique.

- Du 30 novembre au 11 décembre 2015, s’est tenu, à Paris (Le Bourget), la 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques(COP21)

- Conférence internationale « Climat, santé, inégalités : quelles solutions ? » , 18-19 juin 2015, Ministère chargé de la santé, Paris

JPEG - 33.2 ko

Dans le cadre de la COP21, le ministère chargé de la santé a organisé les 18 et 19 juin 2015, avec l’OMS et d’autres partenaires, une conférence internationale « Climat, santé, inégalités : quelles solutions ? ». Réunissant pouvoirs publics, élus, chercheurs, scientifiques de plusieurs continents et organisations internationales, cette conférence a permis d’identifier les défis à relever et les solutions visant à améliorer la santé et les conditions de vie des populations. Pour en savoir plus


- Congrès de la Société Française de Santé et Environnement "Changement climatique et Santé : Quels risques ? Quels remèdes ?", Hôtel de Ville de Paris, les 24 et 25 Novembre 2015. Le Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits de femmes a soutenu ce congrès scientifique qui avait pour objectif de promouvoir une confrontation pluridisciplinaire. Pour en savoir plus

Pour aller plus loin

- Rapport du Haut conseil de la santé publique « Impacts sanitaires de la stratégie d’adaptation au changement climatique » (2015)

- Compte-rendu de l’atelier scientifique international « Changement climatique et santé » organisé les 8 et 9 juin 2015 par l’Institut de veille sanitaire avec le soutien du ministère chargé de la santé.

- Travaux de la Commission "Santé et changement climatique" de la revue scientifique THE LANCET : plaidoyer et vidéo

- Rapport de l’OMS « Reducing global health risks through mitigation of short-lived climate pollutants » [Réduire les risques pour la santé mondiale en limitant les polluants climatiques à courte durée de vie] (octobre 2015)

- Projet européen ACHIA (Evaluation d’impact sanitaire de la pollution atmosphérique et du changement climatique) qui a estimé les impacts sanitaires futurs (2030-2050) de la pollution de l’air selon différents scénario d’évolutions climatiques et de réductions des émissions polluantes sur trois échelles géographiques (monde, Europe, Ile-de-France). Une des conclusions d’ACHIA est que si tous les pays du monde mettaient en œuvre l’ensemble des technologies de réduction des émissions connues à ce jour (dans les domaines des transports, du chauffage, de l’industrie…) 1,5 millions de décès prématurés pour causes cardiovasculaires pourraient être évités chaque année.

Sur des thèmes associés

Canicule et chaleurs extrêmes

Programme paneuropéen sur les transports, la santé et l’environnement

A consulter également

Dossier Climat et santé de l’Agence nationale de santé publique(ANSP)

Exposition de l’INSERM climat santé